Œufs bio, les défis du changement d’échelle

Publié le : 7 mars 2019

Téléchargez les actes du séminaire FNAB-SYNALAF

Le 14 novembre 2017, une centaine d’acteurs de la filière œufs bio, de l’amont à l’aval, était réunie à Nanterre à l’invitation de la FNAB (Fédération Nationale d’Agriculture Biologique) et du SYNALAF (Syndicat National des Labels Avicoles de France). L’occasion d’en savoir plus sur les différents maillons d’une filière complexe et en pleine expansion, mais aussi d’échanger et de débattre sur ses perspectives et son avenir. Les actes de ce séminaire sont désormais disponibles !

Avec une centaine de participants, le séminaire de la filière œufs bio, organisé le 14 novembre 2017, avait permis d’ouvrir le débat entre de nombreux acteurs économiques de ce secteur sur ses perspectives de développement et les risques de ce changement d’échelle. En effet, depuis quelques années, des dérives étaient mises en évidence en filière œufs bio : course à l’agrandissement des élevages, perte de lien au sol, baisse des prix des œufs bio en GMS…

Ouvrir le dialogue entre les acteurs de toute la filière

En co-organisant cette journée, la FNAB et le SYNALAF souhaitaient inviter l’ensemble des maillons de la filière œufs bio à œuvrer dans le même sens, pour un développement plus cohérent, durable et équilibré de la filière.

Ce séminaire, réservé aux professionnels, entreprises et partenaires de la filière œufs, avait ainsi pour ambition de révéler et partager les enjeux et les risques pour la filière, et de créer un espace d’échanges entre les acteurs économiques de la filière, qui ont répondu présent en nombre.

En effet, ont participé 9 fabricants d’aliments du bétail, une vingtaine de producteurs, 19 entreprises et organisations économiques de la collecte, du conditionnement et de la mise en marché ainsi que 6 représentants des distributeurs, dont 5 enseignes de la grande distribution. Une dizaine de conseillers techniques du réseau bio ainsi qu’une vingtaine de représentants des partenaires techniques et institutionnels et des têtes de réseau étaient également présents, notamment l’interprofession de l’œuf (CNPO) et le syndicat des industriels (SNIPO).

Des problématiques et des enjeux partagés

La journée a été rythmée par des interventions sur le contexte de la filière œufs bio ainsi que deux tables rondes, qui ont permis de donner la parole à ces différents maillons de la filière et de débattre avec la salle. Ces débats ont notamment permis d’échanger autour des modèles de production et de commercialisation en œufs bio et de faire un constat collectif des problématiques associées au développement actuel de la filière.

Beaucoup de sujets ont été abordés au cours de la journée : évolution du marché, taille des élevages et réglementation, importance du lien au sol dans l’approvisionnement en alimentation bio des poules… Les craintes à l’échelle des élevages concernent essentiellement l’accès au plein air, les dérives concernant l’obligation de lien au sol et les besoins croissants en céréales bio pour l’alimentation animale.

Afin d’éviter les écueils et de développer la filière sur des bases solides, différentes pistes, et leurs conditions de mise en place, ont pu être discutées autour de l’enjeu de garantir le respect des principes de la bio. A ce titre, les attentes des consommateurs et le respect de la confiance qu’ils accordent à la bio étaient au centre des discussions, notamment avec les acteurs de la grande distribution.

Le besoin d’accompagner la croissance de cette filière en plein développement a donc plutôt fait consensus. Les débats ont été plus vifs concernant les relations commerciales, avec la question de la juste rémunération des producteurs. Les solutions existent et certaines filières bio montrent déjà l’exemple : les enjeux de la contractualisation et les partenariats au sein des filières ont été au cœur des discussions de cette seconde table ronde. Là encore, les pratiques mieux-disantes et les engagements réciproques peuvent être valorisés pour tirer toute la filière vers le haut.

En conclusion, les partenaires souhaitent que ce dialogue engagé entre de nombreux acteurs, aussi diversifiés dans leur fonctionnement que dans leur stratégie, soit un point de départ pour construire de nouveaux partenariats, durables et équitables.

Le contenu des débats et des échanges est restitué dans les actes du séminaire que vous pouvez télécharger en cliquant ici ou sur l’image ci-dessous.