Projet Ecofeed : Finition de poulets de chair biologiques sans tourteau de soja en 100% bio

Publié le : 1 mars 2021

Résultats de l’essai chez Julien CESBRON (Pays de la Loire)

Le projet européen Ok-Net EcoFeed a pour but d’accompagner les éleveurs vers une alimentation 100% biologique et régionale pour nourrir les monogastriques. Dans ce cadre, un essai a été mené pour évaluer le potentiel de tourteaux locaux, remplaçants le tourteau de soja dans l’alimentation finition de poulets de chair fabriquée à la ferme. Un mélange de tourteaux de tournesol, de colza et de cameline a ainsi été testé.

Contexte et protocole de l’essai

L’essai s’est déroulé chez Julien CESBRON, à la ferme du Domaine à Chanzeaux (49). Julien réalise lui-même l’aliment pour ses poulets grâce à sa FAF (Fabrique d’Aliment à la Ferme). Il a pour objectif d’utiliser un maximum de matières premières sur sa ferme ou à proximité. Il doit cependant acheter un aliment complémentaire contenant du tourteau de soja pour compléter la formulation des aliments, ce qui représente un certain coût (900€/T). Mais il a aussi la possibilité d’obtenir des tourteaux de cameline, de colza et de tournesol localement via un moulin. Ces tourteaux peuvent constituer une alternative intéressante à l’importation de tourteau de soja, d’où l’intérêt d’en évaluer le potentiel !

Dans le cadre d’OK-Net Ecofeed, l’objectif a donc été de formuler un aliment finition à partir des matières premières disponibles dans le secteur et sans tourteau de soja. La phase de finition a été choisie pour cet essai, puisqu’elle est la moins exigeante en termes de teneur en protéine et donc plus facile à gérer. De plus, cet essai ayant lieu en conditions réelles, il faut veiller à limiter les risques économiques pour l’éleveur.

L’essai s’est déroulé de juin à novembre 2020, avec deux lots successifs de 350 poulets chacun. Chaque lot de poulets a reçu la même alimentation pour la phase de démarrage et de croissance. Afin d’éviter d’éventuels biais liés à la FAF, les aliments démarrage et croissance ont été achetés à un fabricant d’aliment. A partir du 60ème jour d’élevage et jusqu’à l’abattage, un aliment finition issu de la FAF a été distribué. Pour le premier lot, l’aliment finition était le même que celui fabriqué en routine par l’éleveur : il s’agit du lot témoin. Pour le lot essai, le tourteau de soja a été remplacé par un mélange de tourteau de colza, de cameline et de tournesol comme illustré sur le tableau 1 ci-après.

Tableau 1: composition des aliments FAF pour l’essai

Le prix de l’aliment finition est similaire dans les deux cas, avec un prix des tourteaux à 700€/T.

Les résultats

Pour chaque tourteau testé, une analyse de la composition nutritionnelle a été effectuée comme présenté dans le tableau 2 ci-dessous. Chaque tourteau correspondait aux valeurs attendues.

Tableau 2 : Analyses de la composition nutritionnelle des tourteaux

L’aliment finition du lot essai a été formulé de façon à être au même niveau nutritionnel que l’aliment finition du lot témoin. Une analyse en laboratoire a permis de le confirmer par la suite. Voir le tableau 3 ci-après.

Tableau 3 : Analyse de la composition nutritionnelle des aliments finition

Ainsi les aliments analysés correspondent aux attentes de l’éleveur en termes de contenu nutritionnel. Notamment pour la teneur en protéines brutes qui atteignent 16%. Les deux lots bénéficient donc d’un aliment finition similaire de ce point de vue.

 

Un suivi du poids des poulets avec des pesées régulières de 20 animaux (10 mâles et 10 femelles) a permis de réaliser une courbe de croissance pour chaque lot (Figure 1).

Figure 1 : Courbe de croissance des 2 lots « témoin » et « essai »

Les deux lots suivent une croissance similaire, avec un gain de poids légèrement supérieur en phase de finition pour le lot essai. Pour les besoins de la vente directe, l’abattage a lieu en deux fois : à 108 et à 115 jours. A 108 jours, le poids moyen des poulets PAC est de 1,91 kg pour le lot témoin et de 2,02 kg pour le lot essai. A 115 jours, le poids moyen des poulets PAC est de 2 kg pour le témoin et de 2,01 kg pour le lot essai. Les deux types d’aliment finition ont donc permis d’obtenir des poulets de poids équivalent aux mêmes âges.

Côté vente directe, Julien a apprécié la qualité des poulets et estime que le lot essai répond aux attentes en termes de finition et de couleur de peau (coloration jaune).

Crédit : ITAB

Conclusion

Dans les conditions propres à cet essai, la finition des poulets de chair sans tourteau de soja a été une réussite. Les tourteaux de cameline, de colza et de tournesol ont constitué une alternative crédible pour formuler un aliment finition répondant aux besoins des poulets, et ceci avec un prix de l’aliment équivalent et un approvisionnement local. L’éleveur est satisfait et se dit également prêt à intégrer cette formulation sans tourteau de soja dans sa routine de FAF.

Pour aller plus loin dans la démarche, l’évaluation de l’indice de consommation des poulets est nécessaire avant de pouvoir généraliser la pratique. De plus, les bons résultats en phase de finition chez Julien devront être confirmés dans d’autres élevages. Il pourrait aussi être pertinent de reconduire l’essai sur une phase alimentaire plus exigeante, comme la phase de croissance (30-60j). Enfin, l’intérêt du développement de petites unités de pressage pourrait être évalué, afin de permettre l’accès à des tourteaux plus facilement et localement pour les éleveurs disposant d’une FAF.

 

Article rédigé par Brieuc DESAINT (ITAB)

Les partenaires

Essai mené en partenariat entre l’ITAB et la FNAB, dans le cadre du projet européen OK-Net Ecofeed, qui rassemble 19 partenaires issus de 11 pays européens : des agriculteur-rices, des groupements de producteur-rices, des fabricants d’aliments du bétail, des instituts de recherche et des universités.

Le projet OK-Net EcoFeed est financé par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne dans le cadre de la convention de subvention n°773911.