La filière porcs bio

Les chiffres clés de la filière porcine bio en France

  • Cheptel national fin 2019 :
    • 15 515 truies reproductrices conduites en bio, dont 1 148 en conversion
    • 1,7 % du cheptel de truies en France est en bio ou en cours de conversion
  • 70 % du cheptel de truies reproductrices bio dans le Grand Ouest de la France
  • 50 % des mises bas en plein air
  • En France :
    • 9 % de naisseurs
    • 45 % de naisseurs engraisseurs
    • 46 % d’engraisseurs (nombre d’engraisseurs en hausse)
  • Alimentation : environ 80 % du prix de revient d’un porc bio
  • 207 195 porcins abattus en 2019 (+ 100 000 abattages vs 2017)→ 19 795 tonnes

La production

Marquée par un net ralentissement des conversions entre 2012 et 2014 (la production avait quasiment doublé entre 2008 et 2012), la filière a connu une nouvelle phase de développement entre 2016 et 2019 (+220 nouveaux ateliers naisseurs.). Les engagements ont nettement ralenti depuis 1 an.

Fin 2019, l’observatoire de l’Agence Bio référençait 609 fermes avec des truies reproductrices bio.

Nombre d’exploitations / cheptel truies – 2015-2019

Source du graphique : Commission Bio Interbev / Inaporc

Le graphique ci-dessous rend compte de la dynamique de développement de la filière entre 2016 et 2019.

Évolution des conversions de truies de 2010 à 2019

Source des données : Agence Bio

Le principal bassin de production de porc bio se situe dans le Grand-Ouest (Pays-de-la-Loire ; Bretagne . ex Poitou Charente / Limousin), qui concentre 70 % du cheptel de truies bio et de truies en conversion. (voir cartes ci-dessous).

Répartition du cheptel de truies reproductrices bio en France et nombre d’élevages avec truies en 2019

Cartographie FNAB sur la base des données Agence Bio

Fin 2019, 1148 truies reproductrices étaient en conversion sur le territoire national.

Répartition du nombre de truies reproductrices en conversion en 2019

Cartographie FNAB sur la base des données Agence Bio

>> pour en savoir plus sur les caractéristiques des élevages de porc bio en France, consultez le guide « Porc bio » de la FNAB

Les abattages

En 2019, 210 355 porcins bio ont été abattus, soit 20 095 tonnes équivalent-carcasse.

Évolution des abattages de porcins bio de 2005 à 2019

Source du graphique : Commission Bio Interbev / Inaporc

NB : à partir de 2011, la vente directe a été intégrée dans le graphique ci-dessus.

Les principaux metteurs en marché

En 2018, 4 grandes filières organisées rassemblaient 80 % de la production française de porc bio : Bio Direct, CAVAC Porc Bio Atlantique, UNEBIO et CIRHYO / GIE Porc Bio Cœur de France.

Les filières organisées écoulent la majorité des volumes, mais concernent à peine la moitié des élevages recensés.

Source : Guide « Élever des porcs en bio » – FNAB

Les circuits de distribution – le marché

Les charcuteries et les viandes de porcs bio sont principalement commercialisées en grandes surfaces et en magasins bio.

 

Les ventes par circuits de distribution (en millions d’€) en 2019

Et en Europe ?

Fin 2018, le cheptel porcin certifié bio dans l’Union européenne représentait 1,4 millions de têtes (+13 % vs 2017). Les principaux pays producteurs sont le Danemark, la France, l’Allemagne et les Pays-Bas. La part des cheptels certifiés bio reste très faible (3 % au Danemark,  0,8 % en Allemagne, 0,5% au Pays-Bas).

Pour plus de détails, consulter les chiffres 2018 de l’Agence Bio sur la bio dans l’Union Européenne.