La filière porcs bio

Les chiffres clés de la filière porcine bio

  • Cheptel national fin 2018 :
    • 12 124 truies reproductrices conduites en bio, dont 1000 en conversion
    • 1,3 % du cheptel de truies en France
  • 40 % du cheptel bio dans le Grand Ouest de la France
  • En France :
    • 9 % de naisseurs
    • 45 % de naisseurs engraisseurs
    • 46 % d’engraisseurs (nombre d’engraisseurs en hausse)
  • Alimentation porcine : environ 80 % du prix de revient
  • 115 260 porcins abattus en 2017 → 11 170 tonnes

La production

Marquée par un net ralentissement des conversions entre 2012 et 2014 (la production avait quasiment doublé entre 2008 et 2012), la filière a connu une nouvelle phase de développement entre 2016 et 2018.

Le principal bassin de production de porc bio se situe dans le Grand-Ouest (Pays-de-la-Loire ; Poitou ; Bretagne), qui concentre
40 % du cheptel de truies. La région Centre-Val de Loire, l’ex-Limousin et certains départements de la région Occitanie constituent des bassins de production secondaires.

 

Répartition du cheptel de truies reproductrices bio en France et nombre d’élevages avec truies en 2019

 

 

Répartition du nombre de truies reproductrices en conversion en 2019

 

Nombre d’exploitations / cheptel truies – 2015-2018

Source : Agence Bio

 

 

Évolution des conversions de truies de 2010 à 2018

Source : Commission Bio Interbev / Inaporc

 

Les abattages

En 2017, 115 260 porcins bio, dont 3 000 truies, ont été abattus, soit 11 170 tonnes équivalent-carcasse. En 2018, les volumes d’abattage de porcs charcutiers ont progressé de près de 30 % (source : Agence Bio). D’après Coop de France, la production devrait atteindre 175 000 porcins bio abattus fin 2019.

Évolution des abattages de porcs bio de 2005 à 2018

Source : Commission Viande Bio Interbev – Inaporc

NB : à partir de 2011, la vente directe a été intégrée dans le graphique ci-dessus.

Les principaux metteurs en marché

En 2018, 4 grandes filières organisées rassemblaient 80 % de la production française de porc bio : Bio Direct, CAVAC Porc Bio Atlantique, UNEBIO et CIRHY / GIE Porc Bio Cœur de France.

Les filières organisées écoulent la majorité des volumes, mais concernent à peine la moitié des élevages recensés

Source : Guide « Élever des porcs en bio » – FNAB

Les circuits de distribution – le marché

Les charcuteries et les viandes de porcs bio sont principalement commercialisées en grandes surfaces et en magasins bio.

Les ventes par circuits de distribution en 2018

 

Source : Commission viande bio Interbev – Inaporc

Les ventes par circuits de distribution (en millions d’€) en 2017

Source : Guide « Elever des porcs en bio » – FNAB, d’après chiffres Agence Bio

Et en Europe ?

En 2015, plus de 960 000 porcs certifiés bio dans l’Union européenne, soit seulement 0,6 % du cheptel. Les principaux pays éleveurs sont le Danemark, la France, l’Allemagne et les Pays-Bas. La part des cheptels certifiés bio reste très faible (maximum 1,7 % au Danemark, 1 % en France et seulement 0,6 % au Pays-Bas).

Pour plus de détails, les chiffres 2016 de l’Agence Bio sur la bio dans l’Union Européenne.