Le réseau FNAB accompagne la structuration des « Filières de territoires » »

Publié le : 30 avril 2020

Les observatoires nationaux ne cessent de démontrer une forte progression des surfaces Bio et en conversion à l’échelle nationale ainsi qu’une forte hausse de la demande en produits Bio des acteurs de l’aval, historiques et récemment certifiés.

En complémentarité aux circuits existants, le réseau FNAB ne cesse d’être sollicité par des acteurs locaux en recherche de produits bio locaux et souhaitant construire des filières de territoire équitables. Suite à ce constat, la FNAB s’est donnée comme objectif de construire des outils de valorisation de savoirs et savoir-faire concrets accompagnées par le réseau ainsi qu’une méthodologie d’accompagnement à la structuration de filières de territoires afin de répondre aux demandes plurielles.

Recueil Grandes Cultures FNAB - édition 2019

Un recueil Grandes Cultures issu de 12 filières territoriales
Au travers de ce recueil, nous avons souhaité mettre en avant 12 exemples nées de 8 régions. Le formidable élan qui peut dynamiser certains collectifs d’agriculteurs-trices bio à l’échelle d’un territoire de quelques communes, d’une vallée, ou d’un département entier. Vous aurez l’occasion de pouvoir parcourir ces fiches techniques et découvrir l’histoire de chacune des expériences, les étapes parcourues, leur activité, leur fonctionnement ainsi qu’un premier bilan qualitatif (atouts, points de vigilance…) illustrés par des témoignages d’acteurs et partenaires (producteurs, meuniers, boulangers, collectivités territoriales). Nous espérons que vous pourrez vous inspirer de ces savoirs et savoir-faire dans vos réflexions personnelles ayant comme objectif de générer un intérêt collectif.

Les premiers enseignements du recueil
Partout en France, des initiatives de paysans-nes qui cherchent une meilleure valorisation de leur métier, connaissent le succès grâce à leur partenariat avec le « réseau FNAB » local. L’ensemble de ces expériences mettent en évidence divers facteurs de réussite, des intérêts, des atouts mais également des difficultés, des freins et des points de vigilance méthodologiques. Ces témoignages de producteurs-trices, de meuniers, et de collectivités territoriales démontrent également la richesse intellectuelle d’un territoire autour du développement de l’agriculture Biologique. Du germe à la concrétisation d’un projet collectif autour de la valorisation des céréales et légumineuses ne peut s’imaginer sans une réelle coopération. Face à la biodiversité des publics impliqués directement et indirectement, l’interconnaissance, la diversité des compétences, l’accompagnement et la pugnacité demeurent les quatre piliers indispensables à la construction de ces micro-filières territorialisées. Que l’on soit récemment converti à l’agriculture biologique ou depuis toujours fervent défenseur de ce modèle, chacun peut trouver son compte dans ces nouvelles formes d’émulation.

 

En parallèle à cet outil, le réseau FNAB appuie la structuration d’une soixantaine de filières territoriales. Une enquête menée fin 2019 a permis de dresser une typologie des projets accompagnés et des déterminants de leur réussite (enjeu accompagnement, moyens, compétences).

L’importance de la phase d’émergence de projet
On peut décomposer la construction d’une filière en plusieurs étapes schématiques : émergence ; structuration ; lancement ; développement. Parmi ces 4 phases, celle de l’émergence prend en moyenne 12 à 18 mois : identification des partenaires pertinents, mise en lien, caractérisation des objectifs communs, 1e études de faisabilité, recherche de financement pour la structuration et établissement d’un retroplanning ; Ce travail est souvent invisibilisé. Pourtant les remontées de terrain sont claires : sans du temps d’animation dédié à l’accompagnement des dynamiques émergentes sur un territoire, la plupart des projets ne se seraient pas concrétisés. Il faut également accepter une part d’échec : les travaux menés pendant la période d’émergence sont parfois nécessaires pour que les opérateurs se rendent compte que leur projet n’est pas viable.

L’enjeu du prix équitable
Les enjeux du prix équitable et de la juste répartition de la valeur au sein de la filière sont centraux, voire déterminant. Les retours d’expériences démontrent que si la question du prix n’est pas posée clairement, via des études de prix de revient, les discussions se font sur une base faussée, qui tôt au tard mettront en péril la filière. Cela nécessite d’apporter un appui méthodologie aux producteurs qui n’ont pas nécessairement l’habitude d’aborder cette thématique individuellement et collectivement, mais aussi de créer un cadre de confiance susceptible d’amener chaque partenaire à un minimum de transparence sur ses coûts.

Téléchargez et consultez le Recueil de filières de territoires – Grandes Cultures

Samuel FROIS et Sébastien BONDUAU
Chargés de mission FNAB