Implanter une culture après une prairie sans labour et en Bio, mission impossible ?

Publié le : 31 juillet 2019

En vue d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences en Techniques de Cultures Simplifiées (TCS) en système polyculture-élevage, un groupe de producteurs bio s’est constitué en Vendée dans le cadre du dispositif « 30 000 fermes vers l’agroécologie ». La FNAB et le GAB Vendée ont pu suivre Julien Guéneau, agriculture bio au sein du GAEC Les Jonquilles (L’Herbergement – 85), au travers de 7 épisodes (A venir prochainement, le 8ème épisode : La récolte du maïs. Cette série vous permettra de découvrir la philosophie de ces paysans, et les intérêts agronomiques, économiques et humains de cet itinéraire technique.

Episode 1 : le pari du GAEC Les Jonquilles

Comment réduire le travail du sol, pour quels objectifs et quels sont les impacts agronomiques et économiques ? Découvrez la philosophie de cette ferme laitière convertie au bio depuis 2010 et qui a cessé la pratique du labour depuis 20 ans.

Episode 2 : l’itinéraire technique

Dans un objectif de produire du fourrage pour les vaches laitières, Julien Guéneau et ses associés ont testé trois protocoles et itinéraires différents sur l’implantation sans labour d’un maïs après un méteil ensilage (avoine, vesce, triticale et féverole) semé en direct à l’automne dans une vieille prairie.

Episode 3 : la fauche du méteil

Élément clé pour la réussite de l’implantation sans labour du maïs, le méteil ensilage doit être fauché au bon moment. Il faut alors trouver le bon compromis entre une valeur alimentaire adaptée à l’affouragement du troupeau, une restitution de chaumes à la vie du sol et une digestion suffisante du mulch.

Episode 4 : la destruction du couvert

A l’aide d’un matériel amélioré, la destruction du couvert a pour objectif de produire un « Mulch », pierre angulaire de ce système. A très faible profondeur (1 à 3 cm), cette technique possède beaucoup de qualités agronomiques et offre une alternative très efficace sur le ray-grass. « Plus il y a de la végétation et plus les résultats sont probants ».

Episode 5 : le semis du maïs

Cette ferme s’était donnée comme objectif de cultiver deux espèces sur un cycle, un méteil et un maïs. Julien Guéneau vous présente un premier bilan des trois protocoles mis en œuvre en apportant ses observations entre les parcelles tant sur la digestion du mulch, nature du sol au semis, positionnement de la graine et sur le matériel utilisé.

Episode 6 : le désherbage du maïs

L’ensemble des producteurs-trices Bio se questionne sur la gestion de l’enherbement tous systèmes confondus. Cet essai présente des différences notables en termes de pression adventices et de matériel utilisé dans le cadre des trois protocoles. Des résultats significatifs !!!

Episode 7 : le groupe d’échanges TCS Bio de Vendée

Ne pas avancer seul, telle est la philosophie du « groupe d’échanges TCS Bio » réunissant une trentaine de fermes bio sur le territoire de la Vendée et co-animé par le GAB 85 et la chambre d’agriculture. Ce groupe crée il y a trois ans attire de plus en plus de producteurs-trices curieux-ses de se rencontrer, d’échanger, de mutualiser les résultats d’essais, de se nourrir d’une expérience d’une autre ferme et de découvrir de nouvelles techniques dans l’objectif premier de réduire le travail du sol.